Les formations en alternance désignent des formations qui alternent les périodes en entreprise et les périodes en CFA ou en établissement de formation.

Fondé sur un roulement de phases pratiques et de phases théoriques, c’est un système qui constitue une passerelle efficace vers l’emploi et l’insertion professionnelle.

En fonction de l’âge et de la situation professionnelle, la formation en alternance offre 2 types de contrats :

Formations concernées à l’ITEMM

CAP ATIM (certificat d’aptitude professionnelle : assistant technique en instruments de musique)

BMA TFI (brevet métier d’art : technicien en facture instrumentale)

Rythme et durée des formations

Regroupements de 15 jours à l’ITEMM toutes les 2 à 6 semaines pour suivre les enseignements liés au diplôme préparé et compléter les acquis en entreprise. (voir calendrier)

Les CAP et BMA en alternance se déroulent sur 2 ans soit :

  • 12 à 14 semaines par an à l’ITEMM  en CAP 
  • 16 semaines par an à l’ITEMM en BMA.

Les avantages de l’alternance

  • Se former sans avoir à payer de frais de formation*  (voir financements)
  • Développer une expérience professionnelle et être opérationnel.le dès la sortie de formation
  • Mettre à profit les compétences acquises en formation
  • Gagner un salaire pendant ses études et s’émanciper
  • Bénéficier d’un accompagnement personnalisé (voir services et accompagnement)

*À l’ITEMM une participation aux activités (cartes BU, Médiathèque, réduction aux activités sportives universitaires…) de 98€ est demandée à tous les étudiant.e.s.
Pour la facture instrumentale, l’achat d’une mallette d’outils d’environ 850 € est à prévoir. Les OPCO peuvent en prendre en charge une partie dans la limite de 500€.

Quel contrat en alternance choisir ?

Le contrat de professionnalisation pour les personnes

  • de 16 à 25 ans
  • demandeur.euse.s d’emploi de plus de 26 ans
  • bénéficiaires de minimas sociaux
  • bénéficiaires d’un contrat unique d’insertion (CUI)

Le contrat d’apprentissage pour les personnes

  • de 16 à 29 ans
  • reconnue comme travailleur.euse handicapé.e
  • ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise

Table des matières