Pourquoi embaucher en contrat d’apprentissage ?

Embaucher un.e alternant.e en contrat d’apprentissage, c’est investir sur un.e jeune en devenir et sur son entreprise.

C’est : 

NB : Les formations en alternance désignent des formations qui alternent les périodes en entreprise et les périodes en CFA ou en établissement de formation.

En fonction de l’âge et de la situation professionnelle, la formation en alternance offre 2 types de contrats : le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage

Pourquoi embaucher en contrat d’apprentissage ?

La cellule alternance vous accompagne tout au long de vos démarches : isabelle.binet@itemm.fr 

Quel.le.s employeur.euse.s
concerné.e.s ?

  • Toute entreprise de la filière instrumentale assurant des activités de fabrication et/ou réparation-maintenance et commercialisation d’instruments de musique. 
  • Pour accueillir un.e apprenti.e en formation facture instrumentale à l’ITEMM, l’entreprise doit proposer des activités techniques autour des instruments et non pas uniquement liées à leur commercialisation. 
  • Pour le titre MUM, l’activité de commerce des instruments et/ou de matériel musical est suffisante.

Voir les formations accessibles en contrat d’apprentissage. 

 

Quel.s public.s ? concerné.s ?

De 16 à 29 ans

ou reconnu.e comme travailleur.euse handicapé.e, sans limites d'âge

ou ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise, sans limites d’âge

Le contrat

Le s démarches pour le contrat sont à réaliser auprès des OPCO.              

Pour aller plus loin : site du Travail, de l’Emploi et de  l’Insertion 

N’attendez pas : l’aide unique majorée se poursuit jusqu’au 31 décembre 2023

Depuis 2019, une aide unique à l’apprentissage est versée chaque mois par anticipation à l’entreprise.

Montant de l’aide unique : 6 000 € uniquement la 1re année d’exécution du contrat. (pas d’aide la deuxième) 

Cette aide a été majorée en 2020 et se poursuit jusqu’au 31 décembre 2023 pour soutenir l’embauche des apprenti.e.s dans le cadre de la crise sanitaire.

L’aide à l’embauche se porte donc à 6 000€ pour l’embauche d’un.e apprenti.e majeur.e et mineur.e sur la première année de contrat.

Démarches administratives simplifiées pour recevoir l’aide unique 

Une fois que l’employeur transmet le contrat d’apprentissage et la convention de formation à son OPCO, elle sera versée mensuellement et automatiquement, avant le paiement du salaire de l’apprenti.e.

Un.e maître d’apprentissage peut avoir 2 apprenti.e.s. L’aide est alors cumulable.

La rémunération​

Le salaire de l’apprenti.e est calculé selon un pourcentage du SMIC. Il varie selon l’âge de l’apprenti.e et l’année d’apprentissage. Les barèmes sont établis au niveau national.

Au 1er août 2022, le SMIC mensuel brut est de  1678,95€  (source : service-public.fr)

Si l’apprenti.e change de tranche d’âge en cours de contrat, le nouveau % est applicable le mois suivant sa date anniversaire. 

Exonérations de charges sociales 

Le salaire d’un.e apprenti.e est exonéré de charges sociales (salariales et patronales) jusqu’à un certain montant. Le montant du salaire brut correspond alors à celui du salaire net.

Le salaire de l’apprenti.e reste exonéré de charges salariales jusqu’à (un salaire de) 79% du SMIC, soit :

1 329,05€ au 1er mai 2022. (source : service-public.fr)

Pour faciliter les calculs, un simulateur est disponible sur le portail de l’alternance

Wavy_Bus-36_Single-09 [Converti]

Rémunération brute mensuelle minimale d'un.e apprenti.e, hors salaires conventionnels ou de branche Convention IDCC : 1517

CAP, BMA et MUM
moins de 18 ans
de 18 à 21 ans
21 ans à 25 ans
26 ans et +

1ère année

27 %

43 %

53 % du SMIC ou % maximum d’un précédent contrat d’apprentissage

100 % du SMIC

2ème année

39 %

51 %

61 % du SMIC ou % maximum d’un précédent contrat d’apprentissage

100 % du SMIC

Rémunération brute mensuelle minimale d'un.e apprenti.e dépendant de la convention collective de la métallurgie Convention IDCC : 54

CAP, BMA et MUM
moins de 18 ans
de 18 à 25 ans
26 ans et +

1ère année

35 %

55 %

100 % du SMIC

2ème année

45 %

65 %

100 % du SMIC

Rémunération brute mensuelle minimale d'un.e apprenti.e dépendant de la convention collective de l’ameublement Convention IDCC : 1411

CAP, BMA et MUM
moins de 18 ans
de 18 à 21 ans
de 21 à 25 ans
26 ans et +

1ère année

30 %

46 %

58 % du Smic sans pouvoir être inférieur à 53 % du salaire minimum conventionnel (SMC)

100 % du salaire minimum de croissance ou, s'il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l'emploi occupé

2ème année

42 %

54 %

66 % du Smic sans pouvoir être inférieur à 61 % du SMC

100 % du salaire minimum de croissance ou, s'il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l'emploi occupé

Comment recruter ?

  • Les Portes Ouvertes sont un RDV incontournable de la vie de l’école et permettent de faire connaissance avec l’équipe pédagogique et administrative ; de visiter les locaux et d’assister à des conférences et ateliers… Elles peuvent également être l’occasion d’avoir un premier contact avec d’éventuel.le.s candidat.e.s.
  • Pour cela, deux formules sont possibles :
    • Un RDV en visioconférence avec des candidat.e.s
    • Un stand in situ à l’ITEMM lors de nos Portes Ouvertes.

L’ITEMM met aussi à disposition des candidats et des entreprises une plateforme gratuite dédiée à l’emploi proposant une CVthèque ainsi que la publication d’offres.

Le recrutement est un moment déterminant pour la réussite du contrat et de la formation. Il est important de se donner du temps et de s’y préparer.

21404

Les engagements

Le contrat d’apprentissage lie les parties – entreprise, CFA et apprenti.e –  par différents engagements. 

L’entreprise doit désigner un.e maître.sse  d’apprentissage qui doit :

  • posséder un diplôme ou un titre d’un niveau équivalent à celui visé par l’apprenti et justifier de 1 an d’expérience minimum
  • ou justifier d’au moins 2 ans d’expérience professionnelle dans le métier

Le.la maître.sse d’apprentissage s’engage à  :

  • assumer la responsabilité de l’encadrement de l’apprenti au sein de l’entreprise
  • remplir le livret d’apprentissage
  • transmettre ses savoir-faire et la culture de l’entreprise
  • permettre à l’apprenti.e d’acquérir les compétences correspondant à la qualification du diplôme préparé
  • participer aux événements organisés par le CFA pour assurer la liaison avec les formateur.trice.s référent.e.s

L’apprenti assume lui aussi sa part de responsabilité dans le contrat. Il s’engage à :

  • être assidu tant en entreprise qu’à l’atelier et en classe à l’Itemm
  • respecter le règlement interne de l’entreprise et du CFA
  • effectuer les tâches confiées par l’entreprise
  • se présenter aux examens en vue de l’acquisition du diplôme
Le  CFA s’engage à :
  • assurer une formation qui réponde aux besoins de la profession tout en collaborant avec les entreprises
  • suivre l’apprenti.e pendant et à l’issue de sa formation
  • accompagner l’entreprise dans sa prise en charge de l’apprenti.e

L’entreprise s’engage à :

  • confier à l’apprenti.e une mission qui soit en relation directe avec l’objectif du diplôme visé
  • offrir des conditions de travail satisfaisantes (hygiène et sécurité notamment)
  • s’impliquer dans l’organisation de la formation de l’apprenti.e
  • faire suivre à l’apprenti.e la formation dispensée par l’ITEMM et procéder à son inscription
  • prendre part aux activités destinées à coordonner la formation de l’ITEMM avec la formation pratique

Afin de garantir ces engagements, l’entreprise doit remplir un formulaire disponible auprès des Chambres Consulaires pour déclarer :

  • son engagement de prendre les mesures nécessaires à l’organisation de l’apprentissage dans l’entreprise
  • sa garantie des équipements, des techniques utilisées, des conditions de travail, de l’hygiène et de la sécurité
  • sa garantie des compétences professionnelles et pédagogiques des maîtres d’apprentissage dans l’établissement