Retour sur l’école d’été Music, Humanities and Sciences (MuHaS)

Retour sur l’école d’été Music, Humanities and Sciences (MuHaS)
Du 29 août au 2 septembre derniers, l’ITEMM a accueilli l’école d’été internationale du Collegium Musicae, de Sorbonne Université. Fédérant musiciens, chercheurs et enseignants-chercheurs venant d’horizons et d’expertises variés, le Collegium Musicae cherche à développer les recherches liées à la musique selon un principe de transversalité et de pluridisciplinarité.

C’est dans le cadre de cette approche pluridisciplinaire et parce-qu‘ils poursuivent des objectifs communs – lier la facture instrumentale moderne et le patrimoine, et l’associer avec la pratique musicale – que le Collegium Musicae et le Pôle Recherche et Innovation de l’ITEMM se sont rapprochés et ont élaboré le programme de l’école d’été du Collegium Musicae dédiée à la facture instrumentale et plus spécifiquement aux instruments à cordes pincées et aux instruments à vent.

Intitulée “Music, Humanities, and Science: Instrument Making (MuHAS)”, elle a réuni doctorants et jeunes chercheurs et chercheuses, et une équipe d’experts en musicologie, acoustique,  des musiciens et des facteurs d’instruments pour une semaine de formation au cours de laquelle ils.elles ont appris, au travers de cours théoriques et ateliers de fabrication et sessions d’expérimentation / interprétation.

Nous vous proposons ici de replonger dans cette foisonnante semaine à travers un journal de bord composé de courts textes, de photographies et de vidéos.

 

Jour 1 – lundi 29 août
Accueil, rencontres et découvertes 

Après les traditionnels mots d’accueil et de bienvenue, les participant.e.s ont découvert, à l’occasion de conférences croisées, les 4 champs disciplinaires – musicologie, acoustique, pratique musicale, facture instrumentale – qui ont constitué cette semaine de recherche, de transmission et d’expérimentation. Elle leur a également permis de se présenter et d’exprimer leurs attentes concernant l’école d’été. Du côté des intervenant.e.s, ils ont découvert des personnes venant d’horizons très différents de leur domaine d’expertise et se sont adapté.e.s à ce public éclectique.

Jour 2 – mardi 30 août
Premiers ateliers

La deuxième journée a été marquée par le début des ateliers de facture instrumentale dont le travail autour des instruments à vent – avec Philippe Bolton – et à cordes pincées – avec Jean-Marie Fouilleul – a permis de mettre en pratique les conférences d’acoustique de la matinée.

Concernant les instruments à vent, les participant.e.s ont fabriqué un instrument à anche simple. À partir d’un tube cylindrique creux, ils.elles  ont effectué les opérations de perçage des trous latéraux. Une fois cette opération réalisée, il était nécessaire d’accorder les différentes notes en modifiant la géométrie des trous latéraux et/ou la longueur du cylindre. L’idée était d’évaluer l’effet de la position et du diamètre des trous latéraux sur l’accord final.

Chacun.e est reparti.e de cet atelier avec l’instrument façonné de ses mains.

 

Jour 3 – mercredi 31 août
Suite et fin des ateliers

Une troisième journée placée, de nouveau, sous le signe des ateliers. Les participant.e.s qui ont travaillé la veille avec Jean-Marie Fouilleul sur les guitares sont passé.e.s à l’atelier vent avec Philippe Bolton. Et vice versa.

Dans l’atelier cordes, les participant.e.s ont travaillé sur une table d’harmonie basée sur un modèle de guitare romantique. À partir d’une plaque d’épicéa prédécoupée, ils.elles ont mis la table à l’épaisseur, préparé et découpé les barres constituant le barrage puis les ont collées. Pour cela deux modèles étaient proposés, un barrage en croix (type guitare folk) et un autre perpendiculaire au fil du bois de la table (type guitare Selmer). Ils .elles ont ensuite réalisé au ciseau à bois les chanfreins.

 

Nous avons profité de cette journée pour discuter avec Philippe Bolton. Il nous parle des objectifs qu’il s’est fixé pour les sessions d’atelier qu’il animait durant l’école d’été, ce qu’il attendait de cette semaine, ses découvertes :

Jour 4 – jeudi 1er septembre
7 conférences et 1 visite

La  4ème journée fut très dense et placée sous le signe de la pluridisciplinarité puisque 7 intervenants issus de la conservation du patrimoine, la musicologie, l’histoire de l’art, les sciences, l’acoustique… se sont succédés pour apporter leur points de vues d’experts. Notamment, les points sur les instruments à cordes pincées et les instruments à vents ont culminé avec la synthèse sonore et les perces d’instruments, amenant aux méthodes perceptives. En fin de journée, les participants se sont rendus à l’École Nationale Supérieure d’Ingénieurs du Mans (ENSIM) pour assister à des démonstrations d’imagerie acoustique et de vibrométrie laser, préparés par Mathieu Secail-Geraud et François Gautier, permettant d’observer les ondes acoustiques et vibratoires avec une bonne finesse spatiale et temporelle.

Après cette journée chargée et la visite de Stéphane Le Foll, Maire du Mans, place à une soirée détente et musicale à l’ITEMM au cours de laquelle nous avons trouvé un peu de temps pour discuter avec Benoît Fabre, directeur du Collegium Musicae et Theodora Psychoyou, professeure associée de Musiocologie à Sorbonne Université. 

Ils nous parlent dans cette courte interview des objectifs du programme des écoles d’été du Collegium Musicae et nous donnent leurs avis quant à ces quelques jours passés à l’ITEMM.

 

 

 

Jour 5  – vendredi 2 septembre

Après 2 conférences matinales et un atelier de mesures d’instruments au Pôle Recherche et Innovation de l’ITEMM proposé par Claudia Fritz, Murray Campbell et Jean-Loïc Le Carrou, s’est tenue la table-ronde de fin.

Animée par Miguel Henry, Claudia Fritz, Dimitris Kountouras, Jean-Loïc Le Carrou et Théodora Psychoyou, elle aura mis en exergue le fort intérêt des ateliers dans ce type d’école d’été, et le lien avec les conférences.

 

 

 

Partager cet article

Plus à découvrir

Actualités

Le droit à la formation professionnelle

Vous avez des questions sur vos droits à la formations professionnelle en France, n’hésitez pas à vous connecter sur le riseup. . Qu’est-ce que le