Ludovic Gauvin, formateur de la section accordéon

Ludovic est tombé dans la musique dès son plus jeune âge. Il entre au conservatoire de Rennes à l’âge de 7 ans où il apprend la clarinette pendant 9 ans. Il obtient son diplôme de fin d’études musicales en 1986. 

Parallèlement au conservatoire, il suit un parcours en “horaires aménagés” durant ses années de collège et lycée.

 

Pendant ce temps, il apprend également l’accordéon (musique classique et jazz) avec un professeur particulier et participe à des concours de l’Accordéon Club de France tous les deux ans et devient finalement professeur d’accordéon dans une école de musique d’Ille et Vilaine pendant 4 ans.

 

En 1991 son parcours professionnel prend un nouveau tournant lorsqu’il se rend à Lyon, dans une fabrique d’accordéons chromatiques*. Il y effectue un contrat d’adaptation (contrat qui facilite l’embauche des jeunes de 16 à 25 ans) en tant que facteur d’accordéons. Il renouvelle l’expérience en 1992 mais cette fois-ci dans le pays de Luciano Pavarotti (ville d’Ancône) pendant 3 mois dans une fabrique d’accordéons diatoniques**.

 

Riche de cette expérience, il exerce à la Maison de l’accordéon de Rennes pendant 25 ans en tant que facteur d’accordéon avant de se mettre à son compte en 2015 à Bain de Bretagne.

 

Aujourd’hui, il exerce toujours le métier de facteur d’accordéon dans une fabrique de Caudan (56) et a décidé de venir partager ses connaissances avec les  apprenant.e.s  de l’ITEMM.

 

Sa vocation de facteur d’instrument, Ludovic la doit à son professeur de solfège qui lui montre un jour un documentaire sur les facteurs de pianos et de violons. Ce film sera le point de départ de sa future carrière.

 

Féru de rock anglais, il écoute surtout David Bowie, Dépêche Mode, Queen, et The Cure. Il fait également partie d’un groupe de chant marin depuis 1 an.

 

Glossaire : 

*Accordéons chromatiques : l’accordéon chromatique est unisonore (même note en tirant ou en poussant).

**Accordéons diatoniques : l‘accordéon diatonique est bisonore. Un même bouton produira des notes différentes, que l’on pousse ou que l’on tire sur le soufflet.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Plus à découvrir