L’ITEMM via son Pôle d’Innovation développe depuis plusieurs semaines un projet nommé OPÉRA (Outil Probabiliste pour l’Évaluation du Risque par Aérosols). OPÉRA est un programme de recherche en vue de la reprise des activités du spectacle vivant. L’objectif est de nourrir un dialogue robuste et objectivé, entre toutes les parties prenantes nécessaires aux décisions de réouverture des lieux. OPÉRA permettra également d’orienter les décisions vers des stratégies locales, spécifiques à chaque configuration de lieux, en vue du meilleur rapport risque/viabilité-faisabilité/localisation. *

Le projet est divisé en deux parties :

Étape 1 : Recueil des données de salles et studios :

L’objectif de cette action est de travailler avec différentes salles de spectacle, toutes esthétiques confondues, lieux d’accueil du public (salles de répétition, studios, salle de cours….) pour collecter, sur différents territoires, les caractéristiques techniques nécessaires pour évaluer le risque associé à chaque situation et chaque configuration.

Dans cette perspective, l’ITEMM réalise des partenariats avec des collectivités, régions, souhaitant s’associer à cette recherche.

Vous pourrez répondre au sondage ci-dessous :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdsUk3TP3mnR4RunFLoGv8oQ0HW0vY7XfXiAxypNoPHdRiAdg/viewform?usp=sf_link

Étape 2 : Accès au calculateur

Un outil d’aide à la décision est ici adapté pour le spectacle vivant, sur la base de modèles épidémiologiques – en champ lointain et diffusé – existants. Cet outil incorpore différents groupes de personnes ayant des activités plus ou moins sujettes à l’émission d’aérosols (publics, chanteur·se·s, danseur·se·s, musicien·ne·s d’instruments à vents, musicien·ne·s d’autres instruments). L’évaluation des risques de contamination selon le rapport lieu / public / type de production scénique / durée / ventilation etc. est effectuée.

  1. Cet outil ne peut être considéré comme une preuve d’absence de risque, et ne peut se soustraire à une décision locale ou nationale concernant la tenue d’un spectacle.
  2. Il s’agit d’un outil pour l’évaluation d’une situation par rapport à une autre, et permet d’effectuer des comparaisons relatives, et non pas absolues.
  3. Le risque par aérosols est un des modes de transmission suspecté parmi d’autres, que sont le contact (direct ou indirect) ou les grosses particules. Cet approche est donc uniquement pour le risque par aérosols et il est nécessaire de la compléter par une évaluation du risque par contact ou grosses particules (lorsqu’il n’y a pas de port du masque par exemple)

En cliquant sur le lien ci-dessous vous reconnaissez avoir lu les remarques précédentes

OPÉRA : Outil d’aide à la décision pour le spectacle vivant