• +33 (0)2 43 39 39 00 
  • 71 avenue Olivier messiaen, 72000Le Mans

Tout petit déjà, Virgile Waroquier se rêvait luthier, c’est chose faite depuis deux ans maintenant.

 

L’Atelier de Faust s’est d’abord installé en fond de cour de Candelier musique, sur la grand’place. Quelques mois et des travaux plus tard, le jeune luthier, associé depuis le départ à ses amis du Cours Candelier, a pignon sur rue. Un piano récupéré dans l’atelier du grand-père fait office de comptoir. Au fond, une baignoire en zinc flambant neuve. « Pour donner un bain aux instruments. Avant je devais me débrouiller avec des grandes bassines », explique Virgile Waroquier qui, à 26 ans, vit enfin son rêve. Dans le vocabulaire commun, il est luthier. En vrai réparateur d’instruments à vent. Car le terme de luthier ne s’applique qu’aux instruments de musique à cordes pincées ou frottées. Virgile, son rayon à lui, ce sont les clarinettes, tuba, sax… Il rafistole, soude, règle, retamponne les clarinettes, vérifie les fuites des saxophones, remplace les anches, recrée les lièges, nettoie les pièces oxydées par les outrages du temps… Chaque instrument a ses spécificités, son histoire, « je peux y passer beaucoup de temps. »

(…)

L’intégralité de l’article est disponible ici : http://www.lavoixdunord.fr/region/luthier-du-reve-a-la-realite-ia26b58810n1485472

[checklist]

  • www.lavoixdunord.fr, 20 août 2013
  • Isabelle DUPONT

[/checklist]

Fermer le menu
X