Fin de l’EMO

L’European Music Office (EMO) n’existe plus. Le contexte économique et des difficultés structurelles expliquent ce choix. Cette association internationale encourageait la diversité culturelle et la circulation des artistes et représentait l’industrie musicale en Europe en particulier au niveau politique. GL Connexion, n° 121, 02 décembre 2013 GL Connexion, Gildas Lefeuvre