photos JFIS Cordes 2017

photos JFIS Cordes 2017

Lundi 24 Avril 2017 s’est tenue la journée « Facture Instrumentale & Sciences& consacrée aux instruments à cordes.

Regard sur ces 10èmes rencontres par Alexandre Puddu, Luthier

« Lundi 24 avril 2017 se tenait à l’ITEMM du Mans la journée facture instrumentale et sciences (JFIS) qui propose de mettre en relation des scientifiques et des luthiers afin de développer une compréhension plus précise et plus objective du fonctionnement des instruments de musique.

Au cours de cette journée, différents intervenants viennent exposer leurs projets de recherches ainsi que les résultats obtenus. La matinée s’articule autour d’un thème principal étant la différenciation entre des guitares construites avec des bois tropicaux et d’autres avec des bois non tropicaux. Sujet des plus pertinent et intéressant alors qu’est mis en place un contrôle administratif (CITES) de plus en plus strict des flux de certaines espèces dont le palissandre est la plus emblématique en ce qui concerne la facture de guitares. Ceci étant lié à la raréfaction des ressources, il est indispensable aujourd’hui de se demander si les bois « locaux » sont une alternative qualitativement acceptable et évidemment économiquement viable.

Durant l’après-midi les instruments à archets sont à l’honneur avec des études visant à mesurer l’influence du modèle d’un instrument ou de l’interaction avec le musicien, ici par l’intermédiaire de l’archet, dans la caractérisation des sonorités produites. Nous voyons également une recherche en cours sur un outil de prototypage virtuel permettant la prédiction du comportement de tables d’harmonie en fonction de différents paramètres. Pour terminer une table ronde est organisée où chacun peut exprimer son ressenti ou ses interrogations sur les différents sujets évoqués.

Chaque sujet mériterait qu’on s’y attarde plus longuement mais les formats proposés, en général moins d’une heure par exposé, permettent d’avoir un aperçu plus large des études en cours ; libre à chacun ensuite d’approfondir selon ses envies ou ses besoins. Cela permet également de ne pas être saturé d’informations car même si les sujets sont fort intéressants il n’est pas toujours aisé d’appréhender les concepts et le langage scientifique développé par les différents intervenants. Je souhaite d’ailleurs saluer ici l’effort de vulgarisation et de clarté fait par ces derniers afin de mettre à notre porté les résultats de leurs recherches.

Cette journée est aussi l’occasion de se rencontrer entre collègues de différents horizons car sont présents des professionnels de toute la France et surtout, ce qui est malheureusement trop rare, un mélange de luthiers du quatuor et de luthiers guitares.

Nous quittons l’Itemm avec peut-être plus de questions que de réponses mais l’intérêt de cette journée est d’apporter un éclairage nouveau sur nos métiers encore trop souvent liés à des fantasmes ou des idées reçues difficilement quantifiables. Le regard de la science par sa distance nécessaire et ses protocoles rigoureux nous permet une remise en question de ces idées reçues. Les résultats obtenus, loin de révéler la recette de l’instrument idéal, nous permettent toutefois d’avancer de manière plus pragmatique. Une vision plus précise du fonctionnement de nos instruments et de l’influence des différents éléments permet un gain de temps considérable en se concentrant sur les paramètres identifiés comme étant réellement important dans la sonorité de l’instrument. »

Retrouvez le programme ici : http://itemm.fr/innovation/journee-de-facture-instrumentale-et-sciences/jfis-cordes-2017/

Fermer le menu
dapibus Lorem leo. id Praesent efficitur. mattis neque. consequat. ut