Quel est votre parcours ?

Je suis issue d’une formation littéraire (bac l option musique), ce qui peut sembler être un inconvénient pour intégrer la formation régisseur son, car celle-ci nécessite de bonnes connaissances en math. Mais finalement, je m’en sors bien. Musicienne classique, j’ai étudié le solfège et le piano dès l’âge de 7 ans et la contrebasse depuis quelques années. J’ai une expérience de professeur de piano et de formation musicale en cours particulier et au sein d’une école de musique. Cette culture musicale et ma pratique de musicienne représentent plutôt un avantage pour l’ensemble de la formation car, ayant été de l’autre côté de la barrière, j’ai une idée assez précise de ce que les musiciens attendent d’un « bon » régisseur son.

Pourquoi avoir choisi la formation de régisseur son à l’Itemm ?

Musicienne et passionnée de jeux vidéo, j’ai pour projet de faire de l’illustration sonore de jeux vidéo. Une seule école propose cette spécialité, et uniquement au niveau master. Un ancien élève m’a parlé de l’Itemm en précisant que je pourrais y apprendre notamment l’informatique musicale et acquérir une certaine polyvalence en multimédia. J’ai donc quitté ma première année de licence de musicologie pour intégrer la formation régisseur son qui répondait plus à mon projet professionnel.

Comment vous est venu ce projet de devenir illustratrice sonore ?

J’ai commencé à jouer aux jeux vidéos très jeune et je me suis passionnée pour cet univers. Mon autre passion étant la musique, c’est tout naturellement que j’ai voulu associer les deux. D’ailleurs, je travaille déjà, en tant que bénévole, sur un projet de jeu vidéo indépendant de type aventure-rpg qui sera accessible gratuitement pour PC. J’ai intégré cette équipe en 2008 et depuis je travaille sur la bande son du jeu. Je fais également, depuis quelques années, un travail de retranscription de bande son de jeux vidéos en midi. Tout ça me donne une certaine expérience pour pouvoir intégrer, plus tard j’espère, une équipe de développement de jeux.

Comment envisagez vous l’avenir après la formation ?

Dans quelques semaines, je vais déjà mettre un pied dans le monde professionnel de l’illustration sonore en intégrant, Tradeson, une agence de marketing sonore pour mon stage de fin de formation. Cette agence propose de l’illustration sonore pour site web, jeux vidéos, de la création de logos sonores, d’ambiances musicales… Cela va me permettre de faire mes armes et avec un peu de chance, intégrer cette agence en fin de formation. Sinon, je m’orienterais vers la régie son de spectacle au niveau de ma ville d’origine, Orléans, où j’ai déjà quelques contacts… Après quelques années et par le biais de la Validation des Acquis de l’Expérience, j’essaierai peut-être d’intégrer le Master « jeux et médias interactifs » de l’Ecole nationale du jeu et des médias interactifs d’Angoulême.