Il n’y a pas de sélection pour entrer en apprentissage dans un Centre de Formation d’Apprentis (CFA). La signature du contrat d’apprentissage attribue automatiquement une place à l’Itemm. Cependant, les candidats doivent remplir des critères précis.

Pour entrer en BMA à l’Itemm,les candidats doivent justifier d’un CAP de la filière instrumentale.

L’entrée en formation est conditionnée par la signature d’un contrat d’apprentissage qui valide l’inscription définitive de l’apprenti(e) à l’Itemm.

Les candidat(e)s doivent communiquer au service pédagogique un état de leurs démarches avant le 30 juin, par mail ou par courrier, en précisant si :

  • une promesse d’embauche est en cours (coordonnées de l’entreprise)
  • la recherche de maître d’apprentissage est maintenue
  • une autre orientation pour la rentrée suivante est envisagée

 

Si ce n’est pas déjà fait, les candidats doivent adresser à l’Itemm leur CV accompagné d’une lettre de motivation.

Il arrive que certaines entreprises à la recherche d’un(e) apprenti(e) contactent l’Itemm pour connaître les candidatures disponibles. Dans ce cas-là, l’Itemm leur transmet. Cependant cela reste exceptionnel.

Toute entreprise de la filière instrumentale assurant des activités de fabrication et/ou réparation-maintenance et commercialisation d’instruments de musique peut recruter un(e) apprenti(e). Pour l’accueillir, l’entreprise doit proposer des activités précises. Un tuteur, aussi appelé « maître d’apprentissage » est nommé dans l’entreprise pour encadrer l’apprenti(e). Il ou elle doit :

  • posséder un diplôme ou un titre d’un niveau équivalent à celui visé par l’apprenti(e) et justifier de 2 ans d’expérience minimum

OU

  •  justifier d’au moins 3 ans d’expérience professionnelle dans le métier

 

Une entreprise peut vouloir recruter un(e) apprenti(e) pour plusieurs raisons :

  • permettre à un(e) jeune d’apprendre le métier
  • embaucher celui ou celle qui deviendra un(e) technicien(ne) compétent(e) formé(e) à l’esprit de l’entreprise
  • prévoir le départ en retraite d’un(e) salarié(e) avec beaucoup d’expérience qui transmettra ses savoirs
  • former un(e) collaboratrice qui serait susceptible, après quelques années de collaboration, de reprendre l’entreprise ou de prendre un poste de management ou de responsable

Pour trouver une entreprise d’accueil, quelques conseils utiles :

Démarches personnelles

Trouver un maître d’apprentissage relève d’une démarche classique de recherche d’emploi. Le candidat envoie un CV et une lettre de motivation aux entreprises de son choix.

Si la candidature est retenue, le candidat est convié à un ou plusieurs entretiens.

Si la conclusion est positive, un contrat d’apprentissage est signé pour une période de deux ans. Par la suite, un deuxième contrat de deux ans peut être envisagé pour préparer par exemple un BMA après un CAP.

Il est également possible de signer deux contrats d’apprentissage à temps partiel dans deux structures différentes. Cette solution peut permettre de se familiariser avec plus d’opérations mais demande de l’organisation et reste exceptionnelle.

Dans la pratique, les contrats d’apprentissage signés relèvent souvent d’une démarche de recherche plutôt qualitative que quantitative. Un envoi de CV, non accompagné d’une prise de contact directe, a peu de chances d’aboutir. Une bonne connaissance des particularités du secteur professionnel et de ses exigences représente un atout majeur. Il est important de prendre le temps de se renseigner avant de solliciter les entreprises.

De même, un maître d’apprentissage recrute un collègue avec lequel il va partager son atelier pendant deux ans. Le facteur humain est donc très important.

Pour élargir son terrain de recherche, les contacts personnels, les salons professionnels, les coordonnées transmises par des musiciens ou structures de son entourage peuvent être utiles. Aucune piste ne doit être négligée.

Par l’intermédiaire de l’Itemm

L’Itemm reçoit quelques offres de professionnels cherchant un apprenti. Les CVs et lettres de motivation reçus leurs sont transmis directement.

L’entreprise se charge ensuite de prendre contact avec les candidats de leur choix afin de leur proposer un entretien. La qualité du CV et de la lettre de motivation sont déterminantes sur les chances de voir la candidature aboutir.