La formation en alternance est un système de formation dans lequel des périodes de formation théorique, dispensées au sein d’établissements spécialisés, alternent avec des périodes de travail ou d’application en entreprise(s). La formation en alternance est mise en œuvre dans le cadre de contrats de travail spécifiques, destinés à un public déterminé avec un objectif précis. Ils sont actuellement au nombre de deux : le contrat d’apprentissage (formation initiale) et le contrat de professionnalisation (insertion en alternance).

[spacer size=’small’]

[one_half]

LE CONTRAT D’APPRENTISSAGE


Tout savoir sur l’apprentissage (www.travail-emploi-sante.gouv.fr)
[spacer size=’small’]
[dropcap style= »square »]1[/dropcap]

Définition


L’apprentissage a pour but de donner à des jeunes de 16 à 25 ans, ayant satisfait à la scolarité obligatoire, une formation générale théorique et pratique en vue de l’obtention d’une qualification professionnelle. Celle-ci est sanctionnée par un diplôme de l’enseignement professionnel ou technologique du second degré ou du supérieur, un titre d’ingénieur ou un titre homologué. [Source : Insee]

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail de type particulier qui comporte, en alternance, une formation pratique en entreprise, auprès d’un maître d’apprentissage, et une formation générale et théorique en centre de formation d’apprentis.

[dropcap style= »square »]2[/dropcap]

Devenir apprenti(e) : conditions requises


[checklist]

  • Âge minimum : 16 ans ou 15 ans révolus – Âge maximum à la signature du contrat : 25 ans révolus.
  • Niveau scolaire requis en CAP : fin de 3ème.
    Niveau scolaire requis en BMA : être titulaire d’un CAP des métiers de la facture instrumentale.
    Niveau scolaire requis en DMA : être titulaire d’un BMA des métiers de la facture instrumentale.
  • Avoir signé un contrat d’apprentissage avec une entreprise du secteur (artisan, magasin, entreprise industrielle).

[/checklist]

La formation en apprentissage est gratuite (frais de dossier annuels : 95€/an).

[box title= »À noter » centered_title= »false » with_bg= »false »]La recherche d’un maître d’apprentissage (artisan ou technicien de maintenance dans le réseau de la distribution/réparation des instruments de musique) est une démarche personnelle de type recherche d’emploi ; il est important de mettre en valeur son parcours, sa motivation, son expérience technique, sa pratique musicale.

Pour aider les jeunes dans leur recherche, une journée d’information sur l’apprentissage est proposée chaque année.[/box]

[dropcap style= »square »]3[/dropcap]

Qui peut-être maître d’apprentissage ?


L’employeur doit être une entreprise du secteur (atelier de réparation, magasin de distribution de la facture instrumentale). Attention : afin de prendre un jeune en apprentissage, l’entreprise doit faire une déclaration auprès de la chambre consulaire compétente, sous contrôle de la Direction Départementale du Travail et de l’Emploi.

Le maître d’apprentissage doit inscrire le jeune au centre de formation d’apprentis, lui assurer une formation pratique et le présenter à l’examen correspondant.

[dropcap style= »square »]3[/dropcap]

Inscription au centre de formation d’apprentis


L’inscription au Centre de Formation d’Apprentis des Métiers de la Musique (Itemm) se fait automatiquement à réception du contrat d’apprentissage. Il n’y a donc pas de dossier d’inscription préalable. Les candidats sont toutefois invités à informer le centre de leur démarche de recherche d’un maître d’apprentissage (adresser une lettre de motivation et un CV à l’Itemm, pour information).

[dropcap style= »square »]4[/dropcap]

Le contrat d’apprentissage : démarches administratives


Le contrat d’apprentissage est un formulaire type adressé par l’employeur à sa Chambre de Commerce ou sa Chambre de Métiers et de l’Artisanat selon son affiliation. « Avant le début de l’exécution du contrat d’apprentissage ou, au plus tard, dans les cinq jours ouvrables qui suivent celui-ci, l’employeur transmet les exemplaires du contrat complet accompagné du visa du directeur du centre de formation d’apprentis attestant l’inscription de l’apprenti : à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, si l’entreprise est inscrite au répertoire des métiers ; à la Chambre de Commerce et d’Industrie s’il est immatriculé au registre du commerce et des sociétés… » (Art. R. 117-13 du Code du Travail). Le contrat d’apprentissage doit être signé entre le 1er juillet et le 15 octobre. Nous conseillons aux maîtres d’apprentissage de nous adresser, dès signature, une photocopie dudit contrat.

[dropcap style= »square »]4[/dropcap]

Statut professionnel, rémunération de l’apprenti(e)


L’apprenti a un statut de salarié. Il perçoit un salaire calculé en fonction des son âge, de son ancienneté dans l’entreprise et de son niveau d’études (pourcentage du SMIC). S’il change d’entreprise en BMA, son salaire ne pourra être inférieur à celui de sa dernière année de CAP.

Participation aux frais « THR » (transport, hébergement, restauration)
Des frais d’hébergement, de restauration et de transport sont remboursés sur une base forfaitaire par le Ministère de l’Education Nationale, par l’intermédiaire de l’Itemm. Pour cela, un relevé d’identité bancaire doit être fourni à l’inscription.

[dropcap style= »square »]4[/dropcap]

Rythme de la formation


Durée et rythme de la formation : CAP

  • Durée de la formation : 910 heures de cours sur 2 ans (soit 35 heures de cours pendant 26 semaines)
  • Rythme de l’enseignement : 1ère année : 14 semaines, soit 7 regroupements à l’Itemm – 2ème année : 12 semaines, soit 6 regroupements à l’Itemm
  • Début des cours : 5 septembre 2011 (après signature du contrat)

Durée et rythme de la formation : BMA

Rappels : l’entrée en BMA est réservée aux titulaires d’un CAP de la facture instrumentale. Elle est également conditionnée par la signature d’un nouveau contrat d’apprentissage.

  • Durée de la formation : 1 330 heures sur 2 ans (soit 35h de cours pendant 38 semaines)
  • Rythme de l’enseignement : 1ére année : 15 semaines, soit 8 regroupements à l’Itemm et 4 semaines dans une autre structure – 2ème année : 15 semaines, soit 8 regroupements à l’Itemm et 4 semaines dans une autre structure
  • Début des cours : 12 septembre 2011 (après signature du contrat).

[/one_half]

[one_half last]

LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION


Tout savoir sur l’apprentissage (www.travail-emploi-sante.gouv.fr)
[spacer size=’small’]
[dropcap style= »square »]1[/dropcap]

Définition


Le contrat de professionnalisation s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus, aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus et aux bénéficiaires de certaines allocations ou contrats. Son objectif est de leur permettre d’acquérir une qualification professionnelle et de favoriser leur insertion ou réinsertion professionnelle.

[dropcap style= »square »]2[/dropcap]

Conditions requises


[checklist]

  • Justifier d’un niveau d’étude de fin de 3ème.
  • Avoir signé un contrat de professionnalisation avec un professionnel du secteur (artisan, magasin, entreprise industrielle).
  • Niveau scolaire requis en CAP : fin de 3ème.
    Niveau scolaire requis en BMA : être titulaire d’un CAP des métiers de la facture instrumentale.
    Niveau scolaire requis en DMA : être titulaire d’un BMA des métiers de la facture instrumentale.
  • Ce type de contrat s’adresse à tout public de 16 à 25 ans révolus ; sans condition d’âge pour les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires du RSA, de l’ASS ou de l’AAH et les bénéficiaires du contrat unique d’insertion.

[/checklist]

[/one_half]